Plaisir ou bonheur d’apprendre ? (3/3) : La guerre de l’attention est déclarée… et si on reliait ?

Comme nous l’avons vu ici et là, les découvertes récentes des neurosciences nous permettent de mieux comprendre le fonctionnement du cerveau humain, et de développer un environnement apprenant qui soit plus propice aux apprentissages. En guise de mode d’emploi : 1.- S’appuyer d’abord sur les dispositions spontanées de l’enfant dès sa naissance : le jeu, la curiosité, l’enthousiasme. 2.- Se mettre ensuite à l’écoute de ses émotions et l’aider à construire un rapport apaisé à l’erreur afin Lire l'article

Plaisir ou bonheur d’apprendre ? (2/3) : Du système récompense-sanction au système bienveillance-empathie

Nous l’avons vu dans un article précédent : l’être humain est équipé dès la naissance d’un dispositif très performant pour le guider dans l’apprentissage de l’autonomie : un savant mélange de curiosité (qui le pousse à aller à la rencontre du monde), de goût immodéré pour le jeu (qui lui offre la possibilité d’expérimenter à l’infini), et d’une (très) grande capacité d’enthousiasme. Les progrès récents des neurosciences cognitives et affectives permettent aujourd’hui de mieux comprendre comment est Lire l'article

La spirale dynamique (1/3) : Dépasser l’opposition entre « Je » et « Nous »

J’écris ce texte après avoir lu un excellent article d’Emmanuelle Araujo Calçada, qui elle-même réagissait à la vidéo « Pablo Servigne et François Ruffin : une dernière bière avant la fin du monde ». J’y ai vu l’occasion de donner suite à la thématique entr’ouverte dans mon article traitant de la question de la diversité au sein des systèmes apprenants : A quoi ressemblerait un système apprenant qui prendrait en compte la diversité des niveaux d’existence ? Soi ou les autres, Lire l'article

Plaisir ou bonheur d’apprendre ? (1/3) : curiosité, jeu et enthousiasme, trio gagnant !

Parmi les outils qui sont utilisés dans la pratique du design en permaculture, le concept des « pentes » est primordial, et se trouve au coeur du principe d’efficacité énergétique, comme l’une des illustrations de la mise en pratique du fameux « Faire AVEC la nature plutôt que CONTRE elle ». Dès qu’on s’intéresse à l’humain, la question pourrait être posée de cette manière : « Comment aller dans le sens de l’inclination naturelle de chacun dans un système apprenant ? » ou Lire l'article

L’auto-destruction au service de la vie (2/2) : Elagage synaptique et plasticité cérébrale

Dans un article récent, nous avions découvert l’apoptose, cette capacité des cellules à s’auto-détruire selon un mécanisme complexe. A l’heure où l’humanité possède (pour le meilleur et pour le pire) les moyens techniques de son auto-destruction, cette nouvelle vision de la vie comme « absence de décision de mort » prend un sens bien particulier. L’annonce d’un suicide provoque toujours chez nous un mélange de stupeur et de gêne. Pourtant le suicide, au moins à l’échelle cellulaire, est extraordinairement Lire l'article

La diversité au service de la résilience du système apprenant

Le mercredi 10 octobre dernier avait lieu, à l’initiative de la Fédération Française des Dys (FFDys) et de la Fédération des APAJH, la 12ème Journée Nationale des Dys. Sa vocation est de sensibiliser, mieux connaitre et prendre en compte les troubles DYS au sein de notre société : famille, école, monde professionnel et de loisirs. Vous trouverez plein de chouettes témoignages et interventions réalisées lors de cette journée en suivant ce lien. L’occasion pour nous de questionner Lire l'article

L’auto-destruction au service de la vie (1/2) : Une nouvelle approche du vivant

S’inspirer du vivant, ok mais… de quoi parlons-nous ? Tout observateur attentif du fonctionnement du vivant qui recherche dans la nature une source d’inspiration est forcé de remarquer que l’attitude de l’Homme vis à vis des découvertes qu’il a faites au cours de l’Histoire est assez paradoxale. Alors que l’on pense généralement que la rencontre d’une anomalie, d’un résultat inattendu lors d’une expérience scientifique (c’est l’une des interprétation du néologisme « sérendipité ») va conduire l’Homme à se questionner, Lire l'article

Tous apprenants : la place particulière du maître et de l’élève dans le système apprenant

Le pédagogue brésilien Paulo Freire offre ainsi sa définition de l’éducation : « Personne n’éduque autrui, personne ne s’éduque seul, les hommes s’éduquent ensemble par l’intermédiaire du monde. » Dans son ouvrage Pédagogie des Opprimés (1970), il développe cette vision et s’attarde sur les liens entre éducation et émancipation. (Tous les extraits qui suivent dans cet article viennent sont tirés de Pédagogie des Opprimés) (Début de citation) L’éducation « bancaire » Plus nous analysons les relations éducateur-élève, à tous les niveaux, Lire l'article

La CNV : qu’est-ce qui vient nourrir le vivant en moi ?

La base de la science systémique qu’est la permaculture repose sur l’identification d’éléments et de fonctions. Pour « faire système », ces éléments et ces fonctions sont reliés entre eux, et la qualité de ces liens est une dimension primordiale de la robustesse du système. Dans un système éducatif, les éléments sont généralement des êtres humains. La qualité des liens est donc directement liée à la capacité à gérer les conflits qui peuvent être nombreux, et portent tous en Lire l'article

Une recherche perpétuelle de congruence : la posture du designer

Je complète cet article au fur et à mesure de mon travail… merci pour vos contributions ! En 2016, un mensuel français de référence proposait un dossier consacré à « l’éducation du XXIème siècle ». On découvrait au centre de ce dossier une double page consacrée à l’interview d’un éminent chercheur en sciences de l’éducation, intitulée ainsi : « Nous n’avons pas encore trouvé le système éducatif idéal ». La recherche du « graal » en matière d’éducation est un sport Lire l'article